Le cyclo-cross est devenu une discipline de sport à part entière consistant à tester la performance des joueurs face à des obstacles. Elle se pratique chaque saison, si auparavant il n’était connu que durant la période hivernale. En effet, les joueurs voulant vérifier leur endurance sur des parcours difficiles essaient de le faire sur des endroits comme le champ, la forêt. Durant la course, les joueurs rencontrent des obstacles (naturels ou inventés), comme la boue. Il peut s’avérer difficile de s’en sortir, surtout en pleine vitesse. Quelles sont les astuces afin de sortir de cet obstacle avec un cyclo-cross ? Lisez cet article pour en connaitre la réponse.

Avoir un équipement utile et performant

Lors d’une course de cyclo-cross, il est important d’avoir un vélo qui se distingue des vélos de routes. Pour faire face à des routes boueuses, il faut que le vélo soit équipé d’un guidon droit, d’un pédalier avec un niveau élevé, un empattement plus long et des pneus ornés de crampons plus larges. Avec ces caractéristiques, vous allez pouvoir affronter la boue de manière plus simple.

Remonter ou descendre du vélo ?

Durant la course, il est important de connaitre le moment de redescendre du vélo ainsi que celui de le remonter.

Il est vrai que les crampons larges permettent d’enlever plus facilement la boue sur les roues. Toutefois, si le joueur insiste beaucoup trop sur cet endroit, les pneus commencent à l’entasser. Ainsi, il devient de plus en plus pénible de pédaler. Ce qu’il faut faire alors, c’est de descendre du vélo tout en maintenant la vitesse et remonter une fois les parcours trop boueux passés.

Cette connaissance de timing pour la descente et la remontée s’acquiert par des entrainements réguliers au cyclo-cross.

Porter le vélo

Quand le cycliste descend du vélo, il doit d’abord le pousser pour ne pas perdre la vitesse et ensuite, le porter. En effet, il est plus accessible au portage à cause de sa légèreté. Avant de le mettre sur le dos, il faut que l’une des mains soit placée sur le guidon et l’autre sous le guidon.

Après, tout en courant ou marchant, il peut le porter sur le dos. Une fois la boue surmontée, il faut replacer le vélo à terre tout en le poussant afin d’avoir un rythme plus avancé. Ensuite, il faut enjamber la selle et pédaler encore plus rapidement.

Anticiper les virages

Pour un parcours boueux, il est très fréquent de voir des routes avec des virages très glissants. Au risque de tomber, le joueur doit savoir maitriser la négociation des virages. Le meilleur moyen en cyclo-cross est de passer à une vitesse supérieure pour atteindre un niveau d’adhérence (ou frottement du sol et des pneus) optimal.

Ce frottement est idéal lorsqu’il est fait durant un dérapage ou une entrée dans un virage si la condition de vitesse est respectée.

Il ne faut pas attendre que la route commence à virer pour adopter cette attitude, mais à quelques mètres de ces virages. Cela afin d’éviter le glissement du cyclo-cross.